La salat janaza en france

Un grand savant nous encourage à poursuivre !

Le vendredi 10 avril 2009 (le 14 Rabi’ Thâni 1430), nous avons personnellement questionné au sujet de la légitimité de notre action le noble savant Saleh Ibn Fawzâne Al-Fawzâne –qu’Allah le préserve- qui n’a pas hésité à acquiescer notre travail et nous a encouragé à poursuivre. Voici la traduction de la réponse :

La question : Cher savant, cette question provient de France et stipule ce qui suit : est-il permis d’annoncer la prière mortuaire (salat janaza) d’un défunt pour multiplier le nombre de prieurs (sur ce mort), car en France peu de personnes sont au courant de la célébration d’une prière mortuaire puisqu’elles sont souvent accomplies dans les hôpitaux. Pour cela, nous avons créé un site internet pour annoncer ce genre d’événements, cela est-il permis ou pas ?

La réponse : Ceci est bien ; annoncer la mort du musulman afin que les gens se réunissent pour accomplir la prière mortuaire sur lui et invoquer pour lui est un bel objectif et un noble dessein. Il n’y pas de mal à cela, car le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a annoncé la mort du Négus (An-Najâchy) le jour de son décès et a informé de sa mort puis s’est réuni avec ses compagnons pour prier sur le défunt la prière funèbre de l’absent. (NDT : car Le Négus est mort en Abyssinie, le prophète en fut informé par révélation à Médine. Ce hadith est rapporté par Boukhâry et Mouslim)

Source : Extrait de la conférence « Comment se protéger des épreuves (fitane) ? » donnée dans la belle mosquée de la résidence universitaire de l’Université Islamique de l’Imam Mouhammed Ibn Saoud de la ville de Riyadh le 10 avril 2009 après la prière du Maghreb.

Tout musulman aspire à une récompense, mort ou vivant

Pour rappel nous évoquons deux hadiths qui nous ont fortement encouragé à créer ce site :

 

Le premier concerne la récompense du vivant : Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit :

« Celui qui suit le convoi funèbre d’un défunt musulman avec foi et comptant sur la récompense divine, qui assiste à la prière et à l'inhumation, retourne avec une récompense valant deux qirates. Chaque qirate ayant la grandeur de la montagne d'Ouhoud. S'il assiste uniquement à la prière sans assister à l'enterrement, il obtiendra un seul qirate. » (Rapporté par Al Boukhâry)

Ibn Omar –qu’Allah l’agrée- disait : « Nous avons gaspillé un nombre conséquent de qirates ! »

 

Et le second concerne la récompense du défunt : Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : «

Il n’y a pas de défunt musulman sur lequel prie un nombre de quarante personnes qui n’associent rien à Allah sans qu’Allah ne leur accorde le pouvoir d’intercéder pour ce défunt (pour qu’il entre au Paradis). » (Rapporté par Mouslim)

 

Notre site souhaite la récompense pour chaque musulman, mort ou vivant.

 

 

Parce que la mort n’arrive pas qu’aux autres, faites ce que vous voudriez que l’on vous fasse à votre mort !

salat-janaza.com