Tiré du livre intitulé : Les leçons importantes pour toute la communauté

Par Son Excellence :Abd Al ‘Azîz Ibn ‘Abd Allah Ibn Bâz qu’Allah lui fasse miséricorde

Dix-huitième Leçon : La préparation du mort,la prière funéraire et l’enterrement

Voici les détails de cette leçon :

1/ Faire répéter l’attestation de l’unicité à un mourant.Il est légiféré de faire répéter « la ilâha illa lâh » au mourant conformément à la parole du Prophète – Prière et Salut sur lui – : « Faites répéter « la ilâha illa lâh » à vos morts. » Rapporté par Mouslim dans son recueil authentique.« À vos morts » signifie : « aux mourants » ; ceux qui agonisent et dont les signes d’une mort proche sont percevables. 2/ Lorsque l’on est…

Question : je souhaite que vous nous éclaircissiez sur la manière de procéder à « salat eddjanaza » (la prière mortuaire) tel que le faisait le prophète , car beaucoup de personnes l’ignorent.

Réponse : Les caracteristiques de la prière mortuaire ont certes été montrées par le prophète et ses compagnons , elle est ainsi:On dit « Allahou akbar » (premier takbir), puis on demande à Allah de nous proteger du chaytan le lapidé, on dit « bismiLlahi Rrahmani Rrahim », on lit la fatiha et une petite sourate ou quelques versets, apres on dit « Allahou Akbar » (deuxieme takbir) et on prie sur le prophète tel que l’on fait habituellement à la fin d’une prière, ensuite on dit de nouveau « Allahou Akbar » (troisieme takbir) puis on invoque pour le defunt, c’est mieux si l’ont dit la do’a:All

 Shaykh Muhammad Nasir Ad-Dîn Al-Albânî 1 – Le malade doit être satisfait de ce qu’Allah lui a destiné ; il doit faire preuve de patience à l’égard de Son décret immuable et penser du bien de Son Seigneur. Tout cela constitue un bien pour lui. Le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le cas du croyant est admirable. Tout est chez lui un bien, et ceci n’est accordé qu’au croyant et à personne d’autre. Si un bonheur le touche, il se montre reconnaissant et c’est un bien pour lui. Si, par contre, un mal le touche, il endure et c’est aussi un bien pour lui ». Le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) a aussi dit : « Qu’aucun d’entre vous ne meurt sans penser du bien d’Allah le Très Haut. » (Muslim) 2 – Le mal…

En un premier temps, il est obligatoire de savoir que tout croyant et toute croyante se doit de croire véritablement aux informations données par Allâh dans Son livre ou par le biais de Son messager (sallallahu ’alayhi wa sallam).Ces choses concernent les affaires de l’au-delà et le règlement des comptes, ainsi que le paradis et l’enfer, la mort, le châtiment et les délices de la tombe, ainsi que toutes les affaires touchant le monde de l’invisible dans le Qor’ân ou l’authentique Sounnah purifiée. Nous devons porter foi à cela, nous y soumettre et y croire sincèrement. Car nous savons que notre Maître est véridique. Ce qu’Il dit et rapporte est vrai comme Il l’a affirmé :  Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Nous les ferons entrer bient…

Ecrit par cheikh Albani   Le défunt peut bénéficier des œuvres d’autrui à plusieurs niveaux : – Premièrement : l’invocation d’un croyant en sa faveur, dès lors que celle-ci remplit les conditions nécessaires à son acceptation. Cela est justifié par la parole d’Allah : « Et ceux qui sont venus après eux disent : « Ô Seigneur ! Accorde-nous Ton pardon, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi, et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur contre ceux qui ont cru. Ô Seigneur ! Tu es certes Compatissant et Très Miséricordieux ». » Quant aux hadiths à ce sujet, ils sont très nombreux. Nous en avons déjà mentionnés certains et nous en évoquerons d’autres, dans le chapitre qui sera consacré à la visite des tombes. Cela apparaît par …

Conformément à la Sunna, l’Imam se tient au niveau de la tête du défunt, si c’est un homme, et au niveau du milieu du corps, si c’est une femme.S’il y a plusieurs défunts, on place le corps de l’homme juste devant l’Imam, et celui de la femme plus en avant en direction de la Qibla. S’il y a des enfants, on place le jeune garçon avant la femme, puis la femme, puis la jeune fille, en plaçant la tête du garçon au niveau de celle de l’homme, le milieu du corps de la femme au niveau de la tête de l’homme, puis la tête de la petite fille au niveau de la tête de la femme, et le milieu du corps de la petite fille au niveau de la tête de l’homme.Ensuite tous ceux qui prient se tiennent derrière l’Imam, sauf si quelqu’un ne trouve pas de place derrière l

                   

© 2017 Salat Janaza

Suivez-nous: